Simplement mystique

la nuit de feu

Quelle découverte que ce récit, des années après les faits, qui conduit Eric-Emmanuel Schmitt à nous conter comment il a découvert Dieu. Car c’est  bien d’une telle rencontre qu’il s’agit. La Foi. Le mot est lâché. Toujours complexe, toujours controversée, cette question de croire absolument, sans autre raison que la rencontre avec l’idée de Dieu, est tout l’objet de ce livre. L’auteur avait 28 ans, enseignait la philosophie mais déjà se sentait à l’étroit dans sa future carrière d’enseignant. L’opportunité d’un voyage au Sahara pour les répérages d’un film sur  le moine Charles de Foucauld conduit le jeune athée dans le désert pour une dizaine de jours, au sein d’une caravane qui lui permettra de rencontrer un jeune Touareg et d’expérimenter sa résistance à la marche et aux pensées qu’elle génère quand elle est longue, intense et sans dérivatif. “Errric” ainsi que l’appelle le jeune Touareg, va s’égarer une nuit au pied du mont Tahat. Une expérience hors du commun, étrange et transcendante qui va le conduire à réviser ses positions quant à la Foi.

Tout au long de ce texte, les phrases vous emporteront tantôt dans une dialectique philosophique à la fois précise et simple, dans la prise de conscience qu’un tel périple impose à celui qui se confie au désert, et la rencontre de l’auteur avec la religion, si elle ne vous convainc pas (et ce n’est pas le propos) vous fascinera pourtant. Belle découverte.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s