Un grand souffle de poésie pure

En un seul souffle

Demain reprise des cours au Lycée de Dol en littérature et poésie. Alors pour poursuivre la découverte de l’oralité en poésie, je vais proposer de découvrir ce magnifique texte de Francis Ricard : ” En un seul souffle “. Un travail féérique, de lire ce long poème sans ponctuation aucune sans qu’à aucun moment elle manque, tant les mots s’articulent de groupe en groupe, rupture de rythme, onomatopées, association d’idées et de mots qui se répondent.

Un petit aperçu :

” vous étiez vous étiez on n’était pas

nous on n’était pas comme vous vous

savez pas vous c’est pas pareil

on était on était on était la honte

vous savez ce que c’est la honte vous

savez pas vous nous on sait les cica-

trices ça empêche de marcher ça on

trébuche sa vie après avec ça on va

on croit qu’on vaon fait semblant

mais ça se voit on le sait que ça se

voit on le sait on enrage payer deux

fois trois fois vingt fois vous savez

pas vous la douleur de ça la honte

toute la vie plus tard quand ça tou-

jours là on en guérit jamais de ça

vous savez pas vous “

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s