Category Archives: policier

Mes lectures à venir !

20170329_141823

Programme très éclectique bien sûr, mais ô combien alléchant. Fruit de la curiosité, de rencontres aussi qu’elles soient sur le net ou en “vrai”. Je vous donnerai bientôt des nouvelles de tous ces univers.

Advertisements

Espionnage et occupation en Islande

dans-lombre-hd-1-208x320

Arnaldur Indridason est diplômé en histoire et dans ce roman ses compétences se révèlent du plus haut niveau. Il aborde une période peu connue de l’histoire de la 2ème guerre mondiale : l’occupation de l’Islande par les troupes britanniques et les troupes américaines, occupation qui sème le trouble au sein de la population islandaise.

La montée du nazisme a rencontre de vifs encouragements de la part d’une fraction de la population islandaise, et l’auteur illustre cette collusion dans une intrigue soignée où il nous montre les rouages de la recherche pseudo-scientifique nazie sur le thème de la pureté de la race. Il évoque également l’attirance souvent intéressée de certaines islandaises pour les soldats américains et britanniques, créant ainsi un phénomène que les Islandais ont  appelé la “Situation” pour qualifier cette période de l’occupation.

Un crime particulièrement violent est commis et on retrouve le cadavre d’un représentant de commerce dans un petit appartement de la capitale, Reykjavik, tué d’une balle de Colt, une croix gammée tracée avec son sang sur le front ! Deux enquêteurs sont dépêchés sur l’affaire, marquant la collaboration entre la police criminelle islandaise et la police militaire des forces occupantes. Flovent inspecteur de la criminelle s’entend très bien avec celui qu’on lui a délégué, Thorson, un jeune canadien d’origine islandaise et qu’on appelle Islandais de l’Ouest, bilingue, précieux intermédiaire entre les forces d’occupation et les autochtones.

Leur collaboration va mettre à jour une sombre histoire d’espionnage, de conflits d’intérêt entre les occupants, de relents de nazisme et d’expériences scientifiques hautement contestables, voire monstrueuses. Pas un moment de répit dans cette enquête au cours de laquelle on se prend d’une vive sympathie pour ces deux enquêteurs qui mettent tous leurs efforts en commun, en totale honnêteté intellectuelle l’un envers l’autre.

Une fois encore Arnaldur Indridason nous emmène à la découverte de son pays à travers une période historique passionnante. La précision des détails, la richesse des descriptions, la vivacité et l’authenticité des dialogues en font un roman prenant, fascinant. On attend avec impatience le deuxième volet de cette trilogie, qui doit paraître en octobre prochain.

 

 

 

 

maison-au-bout-du-monde

Comme toujours on le pressent ! Dès le début de l’histoire on le sait pourtant, il est là le criminel, et ce crime ci est particulièrement odieux, tant soit-il qu’il y ait une gradation dans le crime !

Mais voilà, le talent d’Ake Edwardson nous embarque une fois encore. Le commissaire Winter est de retour en Suède, après deux années sur la Costa del Sol, en compagnie de sa femme et de ses deux filles. Longue convalescence. Mais un étrange sentiment mêlé de devoir, d’inquiétude, de besoin, le fait revenir à Göteborg. Il retrouve, et nous aussi, ses collègues que nous connaissons bien maintenant et cette ville qui vibre de tous ses quartiers.

Une maison isolée dans une impasse, tout près d’une plage, une famille assassinée, un bébé survivant, une petite chienne, des acouphènes, et la mère du commissaire dont la santé décline inexorablement là-bas, en Espagne.

Une fois encore l’auteur nous offre un moment de lecture passionnant et le froid de cette fin d’hiver en Suède nous rend plus aiguë encore le plaisir de l’enquête.